Category: Ministère du tourisme

EXPO DUBAÏ 2020 : MODERO NSIMBA VANTE LA DESTINATION RDC

Pour le compte de la RDC, Le Ministre du Tourisme Modero NSIMBA MATONDO a exposé ce lundi 21 Mars à l’exposition universelle de Dubaï

Dans son allocution, Modero NSIMBA, a rappelé les potentiels touristiques de la RDC, mais aussi présenté les opportunités d’affaires qu’offre le pays de Félix TSHISEKEDI.

«  La RDC a une variété d’écosystèmes couvrant près de 145.000.000 d’hectares, 9 parcs nationaux notamment Garamba, Salonga, Kahuzi-Biega, Upemba, Virunga, le plus ancien parc naturel d’Afrique, le parc marin des mangroves, le parcs de la Lomami mais aussi le parc national de la Maïko, sans oublier le parc de Kundelungu» s’est vanté Modero NSIMBA devant plusieurs pays venus participer à ces assises.

Il a par ailleurs ajouté que la RDC possède quatre espèces endémiques qui font sa particularité à savoir: L’Okapi, les Gorilles des montagnes, chimpanzés, et les bonobos.

En ce qui concerne les potentiels touristiques, le patron du tourisme a précisé qu’ensemble avec son équipe dirigeante, ils ont créé la Zone de développement et d’expansion touristique, ZDET un projet qui va se développer sur la côte du territoire de Moanda, à côté du grand projet du port en eau profonde.

Avec pour thème “Connecter les Esprits, Construire le Futur” et ses trois sous-thèmes – Opportunité, Mobilité et Durabilité, l’Exposition universelle de DUBAÏ entend être un incubateur mondial puissant d’idées nouvelles.

Une thématique qui vient rencontrer les attentes de la RDC, à travers son Ministre du Tourisme EXPO DUBAÏ 2020 ourisme, qui veut ouvrir le pays de LUMUMBA au monde via le secteur du Tourisme afin d’en faire un véritable levier de la diversification de son économie.

Read More

Écotourisme en RDC

lancement ecotourisme
Lancement des projets au Parc des Mangroves

Écotourisme en RDC :

Intéressants projets du Ministre Modero Nsimba au Parc Mangroves de Muanda

En vue de promouvoir l’écotourisme au Parc des Mangroves de Muanda, fenêtre du pays ouvert à l’extérieur par l’océan Atlantique, Modero Nsimba, le Ministre du Tourisme de la RDC initie deux projets : l’aménagement des paillotes et l ‘exposition des Lamentins, mammifères aquatiques .

Par un temps doux, en plein Parc des Mangroves à palétuviers, le canot rapide à bord autorisé se trouve Modero Nsimba, déchire les eaux sur la rive nord de l’embouchure du fleuve Congo dans ce Parc paradisiaque.Après 90 minutes de randonnée, il arrivée à Nganda Bakongo, un îlot idyllique. Les bungalows qui sortiront des terres vont abriter les touristes. Un espace sera aménagé pour contempler les Lamentins aussi appelés vaches de mer. Ce sont de gros mammifères herbivores d’eaux littorales peu profondes, dans l’embouchure des fleuves et les marins côtiers de la zone tropicale de l’atlantique.”Le Lamentin était parmi les raisons qui ont poussé l’Etat Congolais à créer le Parc marins des Mangroves à part la forêt des Mangroves et les tortues marines”, le conservateur du Parc marin des Mangroves.

Créer des zones d’expansion touristique

Ce projet entre dans le cadre de la vision du Ministre qui se bat pour créer des zones d’expansion touristique.

Un tantinet temps, le ministre arrive à Kimwabi, village aussi appelé Île des coquillages. Ici aussi des gîtes d’étape seront construits.
” Nous sommes dans une île formée par des coquillages. On a mangé des huîtres, avec le temps, les coquillages forment un bloc comme si c’était un bloc de béton et quand vous marchez, cela produit un son. Nous voulons montrer aux Congolais que nous avons plusieurs produits à proposer dans le cadre du tourisme ”, vante Modero Nsimba.

Read More

TOURISME : MODERO NSIMBA A INSPECTÉ LE SITE TOURISTIQUE DE LA N’SELE

MODERO NSIMBA ET JEAN-CLAUDE KALENGA DANS LE SITE TOURISTIQUE DE LA N’SELE,: UN PROJET DE FINANCEMENT EST EN VUE.

Le ministre du tourisme Modero Nsimba accompagné de Jean-Claude KALENGA, DG du Fonds de Promotion de l’Industrie ( FPI ) ont effectué ce mercredi 16 Février, une visite d’inspection « Technique » sur le Site Touristique de la N’SELE. ( STN )

L’objectif de cette visite consistait à montrer au DG du FPI que le site, au-delà de ses aspects touristiques, compte aussi une bonne partie des installations industrielles qui peuvent être éligibles au financement du FPI.

Le Fonds de Promotion de l’Industrie (FPI), cet organe de l’état qui a pour mission principale de promouvoir l’essor de l’industrie congolaise par des financements des projets pourrait, avec le lobbying et le management de son excellence Modero NSIMBA MATONDO, bénéficier d’un accompagnement sérieux en terme de financement visant la réhabilitation de ce site.

Plusieurs installations industrielles ont été visitées notamment, la station de pompage qui tire du fleuve Congo de l’eau pour alimenter tous le site en eau potable, la piscine olympique, la boulangerie et pâtisserie, des logements pour touristes, tout est dans un état de dégradation avancé.

La Pagode a aussi été visitée. Cette belle architecture chinoise constituée des bars et restaurants, abandonnée à sa triste sort.

Aussi Des villas réservées aux cadres ont également été visitées.

cette visite est la démonstration de la volonté du Ministre du Tourisme de remettre en état les sites délabrés et ainsi offrir aux touristes un cadre idéal digne de la RDC.

Avait accompagné le ministre du tourisme et le Dg du FPI à cette descente, Madame Jolie YOMBO, directrice générale de l’office nationale du tourisme ONT.

Modero NSIMBA a profité de cette descente pour inspecter aussi certains coins spoliés de ce parc par des inciviques. une situation qui suscite l’indignation du ministre . il a promis de saisir la justice a ce sujet.

Cellule de Communication

Read More
Gorille de montagnes dans la Virunga, Nord Kivu, 2004.

Virunga : augmentation des gorilles de montagne, 1063 individus recensés

Le nombre de gorilles de montagne du paysage Virunga, que se partagent la RDC, le Rwanda et l’Ouganda, est désormais passé de 1 004 à 1 063 individus. Ces nouvelles statistiques figurent dans le rapport de Collaboration transfrontalière du Grand Virunga (GVTC), publié lundi 16 décembre à Kampala en Ouganda.

Le recensement a été mené entre mai 2018 jusqu’au deuxième semestre 2019 dans la réserve de Sarambwe, en RDC, et le Parc de Bwindi, en Ouganda.

Dans cette aire englobant la réserve naturelle de Sarambwe, territoire de Rutshuru en RDC et le Parc national impénétrable de Bwindi, en Ouganda, de 340 kilomètres carrés de superficie, ces recenseurs ont identifié 459 individus des gorilles, durant ce nouveau recensement, contre les 400 individus recensés en 2011.

Ces gorilles sont répartis dans au moins 50 groupes ou familles. A cela s’ajoutent 604 autres individus des gorilles localisés dans le bloc Mikeno, du Parc national des Virunga en RDC, et le Parc des Volcans du Rwanda.

kayaşehir
bayan 24
kayaşehir escort

Les effectifs de ces gorilles qu’on ne retrouve que dans cette région au monde, s’élève désormais à 1 063 individus.

D’après ce rapport de la GVTC, « il s’agit d’une bonne nouvelle pour le tourisme, le gorille étant l’espèce qui attire le plus de visiteurs étrangers dans les trois parcs nationaux contigus de trois pays voisins. »

En 2 018, à la suite de l’augmentation des effectifs de cette espèce des gorilles, l’Union Internationale pour la Conservation de la Nature, l’a sortie du statut d’espèces menacées d’extinction.

Read More