Category: Actualités

Tourisme. La Corée du Sud intéressé à investir dans ce secteur RDC. Une délégation de Séoul a fait le déplacement de Kinshasa.

C’est une suite à la mission effectuée en Novembre 2020 par le Ministre rd-congolais du tourisme, Dr Yves Bunkulu Zola, sur invitation de la Société Solar city, basée à Séoul. Les dirigeants de Solar City ont manifesté l’intérêt d’investir dans le domaine du Tourisme, notamment dans le domaine des infrastructures et l’aménagement des sites touristiques. Un mémorandum avait déjà été signé à Séoul, entre le Ministre du Tourisme et ladite Société. Cette dernière avait promis de visiter la RDC pour y palper les opportunités d’affaires et d’investissement dans plusieurs secteurs d’activité en RDC, notamment dans le tourisme.

Après une visite de prospection, la délégation Sud coréenne a rencontré le Ministre, pour concrétiser les différentes promesses d’accompagnement dans le cadre du développement du Tourisme en RDC.
Au cours de leur visite, le Ministre leur a remis un dossier comprenant des projets pilotes, dans l’investissement en infrastructures et réhabilitation de sites touristiques, dans lesquels Solar City serait invité à participer dans le cadre de partenariats stratégiques et privilégiés avec les structures locales et autres opérateurs œuvrant dans ce secteur, avec le parrainage du Ministère du Tourisme. La visite s’est terminée par un échange de cadeaux des deux parties.

Read More

RDC-Tourisme : Le Ministre National met en place un cadre de concertation du tourisme.

Le ministre national du Tourisme, Yves Bunkulu a créé, avec l’appui de ses partenaires, le cadre de concertation du tourisme. C’était ce mercredi 16 décembre dernier au 2 ème jour des travaux du 1er Salon International du Tourisme à Kinshasa. C’est une première en République démocratique du Congo, que ce cadre voit le jour.

Le cadre de concertation du tourisme se présente comme un espace d’échange entre le Gouvernement central présenté par le ministère du Tourisme, les gouvernements provinciaux représentés par 26 ministres provinciaux en charge de Tourisme et les partenaires publics et privés au développement.

Ouvert ce mardi, le 1er Salon International de Tourisme se clôture ce jeudi au musée national de la RDC à Kinshasa

Read More

2 ème des travaux du salon international du tourisme. Yves Bunkulu a présenté la politique Nationale du tourisme aux différents experts et participants.

Au 2 ème jour du 1er salon international du tourisme de Kinshasa, la politique Nationale du tourisme a été présentée aux différent se experts et participants. Ce 16 décembre a été consacré essentiellement à la présentation de la politique Nationale du tourisme aux experts de l’organisation Mondiale du tourisme (UNWTO). Une organisation internationale qui a tout de même contribué positivement à l’élaboration de cette stratégie Nationale du tourisme lancée par le Ministre Yves Mbukuku.

Cette nouvelle politique Nationale du tourisme va permettre à la République Démocratique du Congo de disposer d’une vraie politique appropriée au développement du secteur du tourisme.

Ouvert le mardi 16 décembre au musée national par le chef de l’Etat, Félix Tshisekedi, le 1er salon international du tourisme va se clôturer ce jeudi 17 décembre par une soirée de gala à l’hôtel pullman.

Les travaux du 1er salon international du tourisme de Kinshasa ont été ouverts le mardi 15 décembre par le président de la République, Félix Tshisekedi.

Read More

Premier Salon International du Tourisme. Le Président de la République, Félix Tshisekedi a lancé les travaux ce mardi 15 décembre à Kinshasa.

Placé sous le thème « L’investissement et la promotion du tourisme en RDC », ce forum qui a été ouvert par le chef de l’État se présente comme un cadre d’échange, de réflexion, de partage d’expériences et de promotion des activités du tourisme en République démocratique du Congo. Le président de la République a exhorté les participants à « donner le meilleur d’eux-mêmes pendant ces deux jours des travaux (15 au 17 décembre 2020) afin de contribuer à la création des conditions propices au développement du secteur touristique en RDC ». Conscient de ce que représente le tourisme dans la vie d’une nation en tant qu’un puissant générateur des recettes et d’emplois, Félix Tshisekedi a cependant relevé une disparité par rapport aux résultats et performances récoltées sous d’autres cieux dans l’exploitation du secteur, lesquels, malheureusement, restent très faibles en RDC. Et pourtant, a-t-il indiqué, « il est clairement établi que le tourisme en RDC possède un énorme potentiel de transformation, de création d’emplois et de croissance lucrative ».

C’est pourquoi, a-t-il ajouté, « instruction avait été donnée en son temps au gouvernement d’en faire un pilier de la croissance économique en vue d’en tirer pleinement avantage ». « Il sied de tout mettre en œuvre pour que le tourisme puisse contribuer à l’émergence du Congo », a souligné le Chef de l’Etat.

Félix Tshisekedi a suggéré aux participants d’aborder, dans leurs réflexions, des questions relatives notamment aux enjeux sécuritaires, à la disponibilité des infrastructures touristiques, à la qualité du personnel et unités touristiques, à la diversification de l’offre touristique, aux investissements ainsi qu’à l’impact de la Covid-19 sur le tourisme. ” L’heure est venue pour les autorités publiques, le secteur privé et la société civile, d’apporter des réponses appropriées en vue de relever le défi du redécollage du tourisme en RDC”, a-t-il martelé, avant de plaider, par ailleurs, pour que le secteur touristique puisse recevoir une impulsion au plus haut niveau notamment par la mise en œuvre des projets structurants permettant de positionner la RDC comme un hub touristique mondial. D’où l’urgence de la mise en œuvre, par le Ministère de tutelle, de son Plan directeur national intégré du tourisme et de sa politique nationale du tourisme récemment finalisée.

Le Ministre nationale de Tourisme, Yves Bunkulu Zola a expliqué les efforts que son ministère a engagé afin de matérialiser la vision du chef de l’État Félix Tshisekedi, celle de faire du secteur du tourisme, l’un des piliers du développement de l’économie de la République démocratique du Congo. Dans son mot circonstance, Yves Bunkulu a déclaré que le Plan directeur de développement de tourisme en RDC qu’il a mis sur pied veut faire du pays l’un des 10 meilleurs destinations touristiques d’Afrique. Pour ce, ce plan directeur vise à mobiliser près de 2,5 millions de touristes à l’horizon 2025 et générer 2,2 milliards de dollars américains d’ici 2030 afin de créer 200.000 emplois.

“En vu de matérialiser la vision du chef de l’État Félix Antoine Tshisekedi à faire de tourisme un secteur de diversification économique dans notre pays, le ministère du tourisme s’emploit à porter les actions susceptibles d’entraîner le dynamisme nécessaire à l’essor du secteur de tourisme (…) ainsi pour y parvenir, le ministère du tourisme, avec le concours des partenaires notamment l’Organisation mondiale de Tourisme, la participation de toutes les provinces, a élaboré deux importants instruments de planifications de planification du tourisme à savoir : le plan directeur du tourisme ainsi que la politique et la stratégie nationale du tourisme.”, a déclaré Yves Bunkulu.

Et d’ajouter :

“À travers ces documents qui du reste seront au centre d’un séminaire lors de ce Salon, la République démocratique du Congo vise à devenir l’une des 10 meilleures destinations touristiques en Afrique d’ici 2030 et positionner le tourisme comme un des secteurs de croissance et diversification de l’économie. De plus, il compte d’ici 2030 à recevoir plusieurs milliers de touristes tout en mobilisant au passage 1.500.000 à l’horizon 2023 et 2.500.000 touristes à l’horizon de 2025. Le pays compte également à croître, à travers le plan directeur de développement de tourisme, sa capacité hôtelière à 30.000 lits sur la période allant de 2020 à 2030 sans oublier les investissements à la hauteur de 2,2 milliards de dollars dans la réhabilitation et développement des infrastructures touristiques en vue de créer plus de 200.000 emplois sur la même période.”

Pour atteindre ces objectifs, Yves Bunkulu a annoncé quelques actions qui sont déjà menées. Il s’agit de la reprise de la coopération dans le secteur du tourisme avec l’Afrique du Sud, l’Égypte, le Rwanda et dans les jours qui suivent la Turquie.

Selon les dernières statistiques de l’Organisation mondiale de tourisme (OIT), seulement 651 milles touristes ont visité la RDC soit une croissance de 35% au cours de 10 dernières années. Le 1er Salon International du Tourisme a pour objectif de faire de la République démocratique du Congo une des meilleures destinations touristiques d’Afrique.

Durant 3 jours soit jusqu’au 17, les participants vont réfléchir afin de trouver les moyens de promouvoir la destination RDC, réfléchir et d’échanger sur la valorisation et l’accessibilité de l’offre touristique pour enfin en dégager les opportunités d’affaires qui se présentent au pays.

Auparavant, le ministre du tourisme a esquissé la diversité culturelle, faunique et de flore dont regorge la RDC qu’il a considéré comme un « havre touristique hors concurrence ». La RDC, a-t-il déclaré, vise à devenir l’un des dix meilleures destinations touristiques en Afrique d’ici 2030 et à positionner le tourisme comme un des secteurs de croissance et de diversification de l’économie nationale.

La visite des stands, par le Chef de l’Etat qu’accompagnaient quelques officiels présents, a clôturé cette cérémonie chargée de signification.

Read More

Préparatifs du Premier Salon International du tourisme de Kinshasa. Tout est en ordre pour la réussite de ce grand événement. Assurance du Dr Yves BUNKULU

A environ une semaine du premier salon international du tourisme de Kinshasa qui sera ouvert ce 15 décembre 2020, le Ministre de tutelle multiplie des réunions avec les membres du comité organisateur et toutes les entités impliquées. C’est pour s’assurer lui-même des avancées des préparatifs, afin d’en assurer la réussite. C’est dans ce même contexte que Dr Yves Bunkulu a reçu le Ministre provincial du tourisme du nord Kivu, Me Kambale. Leurs échanges ont tourné autour de ce grand salon international de Kinshasa. Ils ont également abordé les préparatifs de foire de tourisme de Goma qui aura lieu en avril 2021. Les deux personnalités ont réfléchi sur la mise en place d’un comité qui devra préparer la tenue de la foire du tourisme de Goma.

La foire de Goma va recevoir tous les pays frontaliers de la RDC et plusieurs pays de l’Afrique de l’est. D’où la nécessité de prendre les dispositions nécessaires dès à présent, pour en assurer la réussite. Le potentiel touristique de la RDC nécessite d’être valorisé. L’organisation des salons internationaux ou foire internationale touristiques sont un miroir qui permet en effet d’assurer la visibilité de ce potentiel. C’est ces circonstances que les investisseurs arrivent à avoir à portée des mains toutes les cartes pour entreprendre la réalisation de leurs projets dans ce secteur en RDC. Le salon international du tourisme de Kinshasa ouvre ses portes ce 15 décembre pour se refermer le 17 décembre 2020.

Read More

La RDC et l’Allemagne renforcent la coopération bilatérale dans le secteur du tourisme.

Le Ministre du Tourisme, Dr Yves Bunkulu Zola a échangé avec le Dr Olivier Schnakenberb, ambassadeur de la République Fédérale d’Allemagne à Kinshasa, ce mardi 8 décembre 2020. Il était question de redynamiser les échanges entre les deux pays dans le secteur du tourisme. “Je suis en poste à Kinshasa depuis 3 mois. Il est important pour moi de faire la connaissance de tous les Ministres importants. Le Ministre du Tourisme est un jeune acteur politique très dynamique. Il a un bel avenir. Il était nécessaire pour moi de le rencontrer. Nous avons eu un échange très fructueux sur nos relations bilatérales dans ce secteur. La RDC a un grand potentiel touristique. Les allemands sont toujours très intéressés à voyager à travers le monde, bien que le COVID19 a dérangé cette année. Je pense que l’année 2021, nous devons faire en sorte que les Allemands visitent la République démocratique du Congo dans le cadre du tourisme. Nous devons travailler pour les attirer vers cette destination qu’est la RDC.” Ce sont les mots de l’ambassadeur de l’Allemagne en poste à Kinshasa.

Berlin est l’un des grands salons du tourisme au monde. Dr Yves Bunkulu pense faire bénéficier à la RDC, l’expérience allemande. Ainsi, le Ministre National du Tourisme a confirmé la présence de la RDC à l’ITB, salon international du tourisme de Berlin en 2021. L’autre volet de ses propositions déjà prêtes est la levée de fonds sur le plan international. Et, pour y parvenir, Dr Yves Bunkulu a projeté organiser une conférence des bailleurs de fonds à Hambourg, en Allemagne, dans le but de mobiliser les ressources financières nécessaires afin de financer le plan national du tourisme de la RDC. “Nous envisageons organiser l’année prochaine une conférence internationale avec les bailleurs de fonds à Hambourg.” Par ces mots, le patron RDC congolais amorce déjà la réalisation de l’un des volets de son plan d’action. Très enthousiasmé par cette initiative, le diplomate allemand a promis apporter son concours. Avec l’appui du TUI, le numéro un des tours opérateurs allemands, Dr Yves Bunkulu Zola estime qu’il sera facile d’avoir des bons résultats, une fois le plan appliqué.

Relevons que KFW, un puissant fond allemand soutient déjà les efforts dans la protection des airs protégés de la RDC, notamment à Epulu et Kahuzi Biega.

Read More

RDC-Tourisme: En séjour de travail à Ankara, Yves Bunkulu obtient l’accompagnement et le soutien de la Turquie au secteur

La relance du secteur du tourisme dans un pays vaste à fortes potentialités, mais sans infrastructures viables nécessite ingéniosité et tact pour atteindre les objectifs. En séjour de travail en Turquie, le Ministre du Tourisme, Dr Yves Bunkulu Zola a eu une longue séance de travail avec le Ministre turque de la Culture et du Tourisme, Mehmet Nuri Ersoy. Au cours de ces échanges, il était question d’obtenir l’accompagnent technique de la République Turque dans le domaine du tourisme à la République Démocratique du Congo. 6ème destination touristique du monde, la Turquie a une longue expérience et une expertise avérée que recherche le numéro 1 du tourisme congolais pour booster ce secteur en RDC. Cet accompagnement comprend plusieurs aspects. Le volet administratif va viser la mise à niveau du personnel de l’office national du Tourisme et de l’administration nationale du tourisme. Le volet technique va s’intéresser à la formation et le renforcement des éco-gardes pour une sécurisation maximale de tous les parcs et airs protégés de la République Démocratique du Congo.

Suppression des visas pour les touristes entre les deux pays

La promotion du tourisme fait appel à certaines facilités. C’est dans ce contexte que les patrons du tourisme des deux pays ont abordé l’aspect investissement. L’accompagnement de la Turquie va viser l’amélioration des statistiques de la RDC et la promotion en matière du tourisme. Les deux Ministres ont conclu à travers un projet de protocole de coopération entre les deux Etats en matière du tourisme, mais aussi sur les mesures de facilitation d’accès des touristes dans les deux pays, en ce qui concerne la suppression des visas pour les touristes de la Turquie et pour la République démocratique du Congo. La suppression des visas est sans nul doute un facteur d’émulation aussi bien pour les potentiels touristes que les investisseurs dans ce secteur. Accorder les facilités d’accès réduit le temps dans certaines démarches administratives prises par les opérateurs.

Le ministre Turc a émis le vœu de faciliter l’accès aux territoires par la gratuité du visa touristique mais aussi d’améliorer le service turkish en RDC. Relevons que l’Ambassadeur de la RDC en Turquie, Marcel Mulumba a participé à ces échanges.

CellCom Tourisme

windows 10 pro kaufen

Read More

Tourisme : Le Média français TF1 corrige son erreur et reconnait désormais que les gorilles des montagnes sont une espèce endémique à la RDC, au Rwanda et à l’Ouganda

Les gorilles de montagne, l’une des espèces les plus menacées au monde vivent, principalement dans le parc national de Virunga dans la province du Nord Kivu, en République Démocratique du Congo. Depuis 2010, sa population a augmenté d’un quart, pour s’élever à plus de 1.000 individus, dont plusieurs centaines dans le parc national de Virunga et 400 dans le parc national de la forêt impénétrable de Bwindi, en Ouganda, selon un récent recensement de l’Institut congolais pour la conservation de la nature, ICCN.


Le gorille de montagne, l’une des deux sous-espèces des gorilles de l’Est, constitue une source de revenu touristique importante pour les trois pays en raison de sa rareté. C’est pour relever que les gorilles de montagne sont une espèce endémique à ces 3 pays qui sont la RDC, le Rwanda et l’Ouganda, contrairement à une certaine presse occidentale, notamment la chaîne de télévision française TF1 qui a, dans un passé récent, diffusé un reportage disant que ces gorilles ne sont qu’au Rwanda ; une information très erronée et très tendancieuse, qui du reste vient d’être corrigée.

En effet, une mise au point a été faite pour corriger et rétablir la vérité. Il aura fallu un tôlé de réactions, non pas seulement des internautes, mais surtout du Ministre du Tourisme qui a fait pression pour que correction soit faite, chose aujourd’hui faite depuis le soir du 23 novembre.
Les gorilles de montagne sont menacés par les braconniers et les groupes armés présents dans le massif des Virunga, qui s’étend sur le flanc ouest de la vallée du Rift, sur les territoires de la République démocratique du Congo, de l’Ouganda et du Rwanda. Cet animal est constamment sous la menace de l’homme, qui le chasse pour sa viande.

Gorille et présence humaine

La population des gorilles du Parc National des Virunga, Pnvi, habitués à la présence humaine, est passée de 117 individus en 2016 à 147 individus en 2019. Dans un rapport qui avait été rendu public le mercredi 30 octobre de la même année à Goma, l’Alliance Virunga, qui coordonne les activités du Pnvi, révélait que ces familles de gorilles avaient connu 41 naissances contre 11 décès, gardant un taux de croissance supérieur à 5,7%. Cet accroissement résulte d’un travail opéré par l’ensemble des éco-gardes de l’ICCN, qui surveille les groupes habitués à la présence humaine.
Le nombre de gorilles de montagnes, à la lisière entre la RDC, le Rwanda et l’Ouganda, est déjà évalué à plus de 1.000 individus depuis 2018. Un grand nombre reste, cependant, à l’état sauvage, et donc non habitué à la présence humaine.

Les 147 individus des gorilles habitués aux personnes donnent au Parc National des Virunga, une valeur ajoutée sur le plan touristique.

Parc de Virunga

Le parc national de Virunga a été créé en 1925 dans l’Est de la RDC, ce qui en fait le plus ancien parc national du continent africain. L’objectif, était d’initialiser le projet de gorilles de montage. A l’origine, il était désigné sous le nom de Parc Albert. Son nom actuel date de 1969. Il a ensuite été agrandi en 1929 puis en 1950, pour atteindre sa superficie actuelle qui couvre 7900 km2 depuis le montage du Rwenzori au sud. Il comprend une grande partie de lac Eduard et les plaines de Rwindi. Dans ce parc, on y trouve : des lions, les hippopotames (plus de 10.000 individus), les 3 grands singes : les gorilles de montage, gorilles de Grauer et les chimpanzés. La Faune du parc national de Virunga compte 2018 espèces de mammifères parmi lesquels 22 de primates, 706 espèces d’oiseaux, 109 de reptiles et 78 d’amphibiens, 21 espèces de mammifères, 23 espèces et 11 reptiles sont endémique de la région du Rift albertin.

En 1979, le parc national de Virunga à dû faire face à plusieurs conflits armés et il a longtemps été une zone de repli pour des milices armées ainsi, ce sont plus de 209 rongeurs qui ont payé de leur vie en protégeant ce site exceptionnel en date de novembre 2020.

CELLCOM TOURISME

windows 10 education kaufen

Read More

Après la finalisation du Plan Directeur National pour le Développement du Tourisme, Dr Yves BUNKULU ZOLA s’attèle et accélère la conception de la politique nationale du tourisme

Dans sa vision de développer le tourisme national, Dr Yves BUNKULU ZOLA veut doter le secteur d’un arsenal important d’outils stratégiques conformes à la loi et adaptés à l’immensité des atouts de son pays.
C’était en mars dernier que le ministre du tourisme a sollicité l’accompagnement d l’Organisation Mondiale du Tourisme OMT en sigle pour mettre sur pied une politique nationale du tourisme en République Démocratique du Congo.
Répondant positivement à la sollicitation, le Secrétaire Général de l’OMT a mis à la disposition de la République Démocratique du Congo un groupe d’experts pour conduire les travaux de rédaction de cette stratégie.
Début juillet 2020, les travaux ont démarré par un examen minutieux du secteur, s’en est suivi une série des ateliers avec les experts, le ministre et les entités sous tutelle, en suite plusieurs concertations avec les parties prenantes notamment, la FEC/HORECA, la COPEMECO, l’associations des agences de voyage ainsi que d’autres organisations et intervenants du secteur. Après la consolidation des données et recommandations avec les parties prenantes, le premier format de la politique nationale a été exposé au ministre dans une réunion par visioconférence le weekend dernier à l’issu de laquelle il a été convenu de travailler avec les ministres provinciaux du tourisme pour apporter les derniers éléments de précision spécifiques à chaque province. Après cette étape découlant des recommandations du derniers atelier, il sera question de présenter le 7 décembre 2020 le format final de la politique national du tourisme à la commission, si validée, elle sera présentée officiellement en conférence en date du 14 décembre prochain.

windows 10 enterprise kaufen

Read More
Langues

Windows Lizenz Windows 10 Lizenz Office 2019 Lizenz Kaufen Office 365 kaufen Windows 10 Home kaufen Office 2016 kaufen windows 10 satın al windows 10 pro satın al follower kaufen instagram follower kaufen