FEMUA 2022

Participation de la RDC au FEMUA 2032

FEMUA 2022

 

Modero NSIMBA exhume les derniers instants de Papa Wemba à ce festival et rappelle les liens d’amitié Congolo-Ivoiriens.

« c’est d’ici à Abidjan qu’un certain dimanche 24 Avril 2016 tombait sur scène en plein concert l’un des célèbres musiciens Congolais , mondialement reconnu et ambassadeur de la Rumba”, c’est par ces mots que le ministre du tourisme a attaqué son discours. Modero Nsimba parlait de l’artiste musicien Jules Shungu Wembadio Pene Kikumba, connu sous le nom de « Papa Wemba ».

Le patron du tourisme a,par la suite rappelé les circonstances dans lesquelles l’initiateur du groupe Viva la Musica est décédé. Avant ,bien entendu d’inviter l’assistance d’avoir une pensée pieuse pour Jules Wembadio. Au Ministre de poursuivre, ce triste événement a permis la consolidation des relations entre la République Démocratique du Congo et la Côte d’ivoire dans le domaine de la Culture, Arts et Patrimoines.

Sous le leadership de Son Excellence Monsieur Félix-Antoine Tshisekedi Tshilombo, Président de la République Démocratique du Congo et de Son Esxcellence Monsieur le Premier Ministre Sama Lukonde Kyenge, le Gouvernement vient de racheter la luxueuse résidence de papa Wemba pour en faire un Musée. Et ainsi permettre aux amoureux de la musique , de la culture et fanatiques de Papa Wemba de découvrir différentes facettes de l’artiste.

Modero Nsimba Matondo a aussi rappelé aux uns et aux autres que la « Rumba » venait d’être inscrite sur la liste des Patrimoines Culturels Immatériels Universels par l’Unesco.

FEMUA 2022 est également une occasion pour les participants de découvrir différentes cultures de la RDC. Il est aussi une opportunité de vendre le potentiel RDC.

 

Read More

STN : Mise en place d’un nouveau comité de gestion par le Ministre National du Tourisme

Nommé Directeur général de ce site, Jésus-Noël Sheke table sur «la relance et la modernisation» de la Cité Présidentielle de la Nsele.

(suite…)

Read More

EXPO DUBAÏ 2020 : MODERO NSIMBA VANTE LA DESTINATION RDC

Pour le compte de la RDC, Le Ministre du Tourisme Modero NSIMBA MATONDO a exposé ce lundi 21 Mars à l’exposition universelle de Dubaï

Dans son allocution, Modero NSIMBA, a rappelé les potentiels touristiques de la RDC, mais aussi présenté les opportunités d’affaires qu’offre le pays de Félix TSHISEKEDI.

«  La RDC a une variété d’écosystèmes couvrant près de 145.000.000 d’hectares, 9 parcs nationaux notamment Garamba, Salonga, Kahuzi-Biega, Upemba, Virunga, le plus ancien parc naturel d’Afrique, le parc marin des mangroves, le parcs de la Lomami mais aussi le parc national de la Maïko, sans oublier le parc de Kundelungu» s’est vanté Modero NSIMBA devant plusieurs pays venus participer à ces assises.

Il a par ailleurs ajouté que la RDC possède quatre espèces endémiques qui font sa particularité à savoir: L’Okapi, les Gorilles des montagnes, chimpanzés, et les bonobos.

En ce qui concerne les potentiels touristiques, le patron du tourisme a précisé qu’ensemble avec son équipe dirigeante, ils ont créé la Zone de développement et d’expansion touristique, ZDET un projet qui va se développer sur la côte du territoire de Moanda, à côté du grand projet du port en eau profonde.

Avec pour thème “Connecter les Esprits, Construire le Futur” et ses trois sous-thèmes – Opportunité, Mobilité et Durabilité, l’Exposition universelle de DUBAÏ entend être un incubateur mondial puissant d’idées nouvelles.

Une thématique qui vient rencontrer les attentes de la RDC, à travers son Ministre du Tourisme EXPO DUBAÏ 2020 ourisme, qui veut ouvrir le pays de LUMUMBA au monde via le secteur du Tourisme afin d’en faire un véritable levier de la diversification de son économie.

Read More

Écotourisme en RDC

lancement ecotourisme
Lancement des projets au Parc des Mangroves

Écotourisme en RDC :

Intéressants projets du Ministre Modero Nsimba au Parc Mangroves de Muanda

En vue de promouvoir l’écotourisme au Parc des Mangroves de Muanda, fenêtre du pays ouvert à l’extérieur par l’océan Atlantique, Modero Nsimba, le Ministre du Tourisme de la RDC initie deux projets : l’aménagement des paillotes et l ‘exposition des Lamentins, mammifères aquatiques .

Par un temps doux, en plein Parc des Mangroves à palétuviers, le canot rapide à bord autorisé se trouve Modero Nsimba, déchire les eaux sur la rive nord de l’embouchure du fleuve Congo dans ce Parc paradisiaque.Après 90 minutes de randonnée, il arrivée à Nganda Bakongo, un îlot idyllique. Les bungalows qui sortiront des terres vont abriter les touristes. Un espace sera aménagé pour contempler les Lamentins aussi appelés vaches de mer. Ce sont de gros mammifères herbivores d’eaux littorales peu profondes, dans l’embouchure des fleuves et les marins côtiers de la zone tropicale de l’atlantique.”Le Lamentin était parmi les raisons qui ont poussé l’Etat Congolais à créer le Parc marins des Mangroves à part la forêt des Mangroves et les tortues marines”, le conservateur du Parc marin des Mangroves.

Créer des zones d’expansion touristique

Ce projet entre dans le cadre de la vision du Ministre qui se bat pour créer des zones d’expansion touristique.

Un tantinet temps, le ministre arrive à Kimwabi, village aussi appelé Île des coquillages. Ici aussi des gîtes d’étape seront construits.
” Nous sommes dans une île formée par des coquillages. On a mangé des huîtres, avec le temps, les coquillages forment un bloc comme si c’était un bloc de béton et quand vous marchez, cela produit un son. Nous voulons montrer aux Congolais que nous avons plusieurs produits à proposer dans le cadre du tourisme ”, vante Modero Nsimba.

Read More