RDC-Tourisme : le nouveau Ministre Modero Nsimba à échangé avec différents acteurs du tourisme ce jeudi 6 mai 2021

Le jardin botanique de Kinshasa a servi de cadre des échanges et prise de contact entre le nouveau Ministre du Tourisme et les différents acteurs du secteur de tourisme en République Démocratique du Congo ce jeudi 6 mai 2021. Cérémonie organisée par le Secrétariat Général du Tourisme pour permettre à tous les intervenants publics et privés d’échanger avec le nouveau patron du secteur, elle a réuni le Secrétaire Général au Tourisme, le Directeur Général de l’institut congolais pour la Conservation de la Nature(ICCN),le Directeur Général de l’Office national du Tourisme(ONT), le Commandant CORPPN, les opérateurs et plusieurs autres acteurs évoluant dans le secteur.

 

Dans son mot de bienvenue, la Directrice du jardin botanique a remercié le Ministre pour avoir accepté le choix du jardin comme cadre pour cette première prise de contact. Elle a également présenté la situation de ce site touristique. Le Secrétaire Général au Tourisme a pour sa part brossé la situation générale qui prévaut au sein du ministère. Prenant la parole, le Ministre nouvellement nommé s’est d’abord présenté à ses nouveaux collaborateurs avant de rassurer les uns aux autres qu’il ne ménagera aucun effort pour le développement du secteur, tout en plaçant l’homme comme élément central de son mandat parce que c’est l’homme qui concourt au développement et à la promotion du tourisme .


Une visite guidée a été initiée en vue de permettre au Ministre de connaître coins et recoins de ce temple du tourisme de la capitale. Modero Nsimba y a ,à l’occasion , planté un arbre. Une photo de famille a été prise , histoire d’immortaliser ce moment.

Read More

Modero Nsimba est le nouveau Ministre du Tourisme de la RDC

Modero Nsimba est le nouveau Ministre du Tourisme de la RDC.ll remplace Yves Bunkulu Zola. La cérémonie de remise et reprise est intervenue le mercredi 28 Avril 2021 à l’immeuble MONGALA dans la commune de la Gombe. Le nouveau Patron du Tourisme de la RDC veut faire de ce secteur un levier de la diversification de l’économie du pays, notamment, à travers le partenariat public-privé.

Modero Nsimba ambitionne de créer des zones de développement et d’expression touristique. Il veut également sécuriser, réhabiliter et créer des sites touristiques. Le ministre du tourisme tient à s’assurer de la mobilisation et de la bonne affection des recettes générées par le tourisme envue de promouvoir ce secteur.

Read More

Office National du Tourisme : Yves Bunkulu a pacifié la situation. les activités reprennent lundi 19 avril 2021.

Les agents et cadres de l’Office national du tourisme vont reprendre le service lundi 19 avril 2021. Cette reprise des activités intervient après plusieurs jours de tension opposant un groupe d’agents à Madame le directeur général, Rosette Saiba. Le Ministre sortant du tourisme, Yves Bunkulu, autorité de tutelle a réuni, vendre à son cabinet de travail les représentants des agents, les syndicalistes et quelques conseillers pour aplanir les divergences et réinstaurer un climat de paix pour une reprise effective des activités. Le ministre a créé une commission mixte agents, syndicalistes, membres cabinets et représentants de la direction générale pour examiner différents mémorandums des agents. Les conclusions de cette Commission seront soumises à l’autorité de tutelle pour une solution idoine.

 

Agents et syndicalistes satisfaits des orientations du Ministre

“Nous sommes satisfaits de la réaction du ministre Yves Bunkulu que nous remercions. Il a compris les revendications des agents, il a coopéré après toutes les négociations entamées et bouclées la journée de vendredi. Il a instruit Madame le directeur général adjoint, Jolie Yombo de mettre en place une commission pour étudier et examiner les mémo. Et à la fin, les conclusions seront soumises à qui de droit pour trouver une solution définitive à ce problème. Nous sommes satisfaits et appelons les agents au calme et à la reprise des travaux parce que dans un futur proche, une solution pérenne sera trouvée” a déclaré Hilaire Viminde, de la délégation de l’intersyndicale de l’ONT.

Revendications des agents

C’est depuis plusieurs jours que les activités étaient suspendues à l’Office national du tourisme. Les agents réclamaient la surseance de la décision du Ministre du Tourisme portant sur la réhabilitation de Madame le directeur général, Rosette Saiba. Ils lui reprochent un détournement présumé de 5 millions de dollars de l’ONT. Interpellée par le parquet, elle avait été placée en détention à la prison de Makala. Pour faciliter les enquêtes, le Ministre du Tourisme, Yves Bunkulu avait suspendu le directeur général. Après quelques semaines, elle a été libérée sur décision de la justice, et une ordonnance a été prise quant à ce. C’est cette ordonnance de la justice qui a permis au Ministre du Tourisme de rétablir Rose Saiba dans ses fonctions. Décision qu’un groupe d’agents condamnent. Dans son accusé de réception, le Ministre demande à la commission qui devra été créée d’apporter les propositions sur base de l’étude complète de toutes les revendications.

CellComm Tourisme

Read More

Tourisme : Coopération bilatérale RDC et la Tunisie au cœur des échanges entre le Ministre National, Dr Yves Bunkulu et Othman Jerandi, Ambassadeur tunisien en poste à Kinshasa.

Le Ministre sortant du tourisme à reçu en audience l’ambassadeur de la Tunisie en RDC, mercredi, 24 mars 2021 à son cabinet de travail. Au menu des échanges le développement du secteur du tourisme congolais avec l’appui de la Tunisie. Pays ayant une grande expérience dans ce domaine avec ses grandes écoles et une expertise avérée, le gouvernement tunisien par son chef de mission diplomatique en RDC dit être prête à mettre tous ses moyens à la disposition de la RDC pour former le personnel et appuyer Kinshasa pour développer le secteur du tourisme. Un comité mixte sera mis sur pied pour échange sur les modalités d’exploitation, surtout l’allègement de la pression fiscale qui étouffe l’éclosion des activités touristiques en RDC.
Des défis à relever
Conscient des défis à relever en terme des infrastructures, de la sécurité et de la carence du personnel qualifié, le Ministre sortant a rassuré son interlocuteur sur l’engagement du gouvernement congolais pour faire aboutir les discussions déjà avancée jusqu’à la signature du protocole d’accord. Dr Yves Bunkulu a brossé un tableau général des différents airs protégés et parcs nationaux, qui pour certains ont la superficie de certains pays. Des zones qu’il faut nécessairement protéger pour empêcher les braconniers d’y opérer. Un élément important qui nécessite des moyens financiers, matériels et humains conséquents, mais que la RDC n’a pas encore. Par ailleurs, il a rassuré ses invités sur le fait que le gouvernement congolais fait le nécessaire pour s’assurer que l’ordre et la sécurité règne aussi bien dans les parcs nationaux que ailleurs. Othman Jerandi, le diplomate tunisien a rassuré le Ministre National sur la disponibilité de son pays à former le personnel congolais dans ce secteur. Il propose également à la RDC de travailler en synergie avec les tours opérateurs extérieurs de renommée internationale pour valoriser le secteur afin d’attirer les investisseurs.
Cadre légal et réglementaire
Côté gouvernement Congolais, le chemin est déjà balisé. Le Ministre a rappelé qu’il y a déjà une loi depuis 2014 qui réglemente le secteur. Un autre document sur la politique national existe déjà et que sur le plan texte, tout semble déjà prêt. Les priorités sont définies. C’est juste question de moyens et un excellent accompagnement pour faire asseoir ce secteur et en faire un véritable pilier de l’économie nationale.
CellCom Tourisme.

Read More

Coopération RDC-Turquie dans le secteur du tourisme : Le Gouvernement turc a remis sa proposition au Ministre congolais de tutelle

L’ambassadeur de la Turquie en RDC, Salih Bagac Guldere a présenté à Yves Bunkulu Zola, la réponse de son homologue turque sur le projet d’accord de coopération sollicité par le gouvernement Congolais. Lors de son dernier séjour en novembre dernier à Ankara et Istanbul, Yves Bunkulu avait soumis une proposition de protocole d’accord dans le but de relancer la coopération bilatérale en matière touristique entre les deux pays. C’est la réponse à cette demande que le diplomate turc a apporté ce mardi 2 mars au Ministre congolais du tourisme.

“Je suis venu rendre visite au Ministre du Tourisme pour faire le suivi de la visite qu’il a effectué en novembre dernier en Turquie, suite à laquelle nous avons reçu un projet d’accord de coopération bilatérale dans le secteur du tourisme. J’ai aujourd’hui apporté les réponses de son homologue turc concernant ce projet d’accord. Et nous avons remis notre propre proposition, c’est-à-dire le projet de texte. Nous allons continuer à négocier, afin de finaliser ce document qui va constituer l’infrastructure de coopération étroite dans le domaine du tourisme.” Ces sont les propos du diplomate turc à la sortie de l’audience lui accorder par Dr Yves Bunkulu Zola.

Satisfait de la promptitude de son homologue turc, le patron du tourisme en RDC a promis s’investir davantage pour finaliser ce projet dans un délai raisonnable. Pour le Dr Yves Bunkulu Zola, l’expérience acquise par la Turquie depuis des décennies va permettre à la RDC de relever le défi. Pays immense avec une biodiversité variée et riche, la RDC offre beaucoup d’opportunités dans le secteur du tourisme. L’objectif est celui de faire de ce secteur l’un des piliers de l’économie nationale.

“La Turquie est un pays ami à la RDC. Il faut évaluer les choses dans la diversité. Nous voulons une coopération dans tous domaines pour aider la RDC à atteindre un développement digne. Je suis sûr que dans peu de temps, nous allons témoigner la signature de cet accord”, a conclu Salih Bagac Guldere, ambassadeur de la Turquie en RDC remettant le document contenant les propositions du Ministère turc du tourisme à Yves Bunkulu, Ministre congolais du tourisme.

Read More

Tourisme. La Corée du Sud intéressé à investir dans ce secteur RDC. Une délégation de Séoul a fait le déplacement de Kinshasa.

C’est une suite à la mission effectuée en Novembre 2020 par le Ministre rd-congolais du tourisme, Dr Yves Bunkulu Zola, sur invitation de la Société Solar city, basée à Séoul. Les dirigeants de Solar City ont manifesté l’intérêt d’investir dans le domaine du Tourisme, notamment dans le domaine des infrastructures et l’aménagement des sites touristiques. Un mémorandum avait déjà été signé à Séoul, entre le Ministre du Tourisme et ladite Société. Cette dernière avait promis de visiter la RDC pour y palper les opportunités d’affaires et d’investissement dans plusieurs secteurs d’activité en RDC, notamment dans le tourisme.

Après une visite de prospection, la délégation Sud coréenne a rencontré le Ministre, pour concrétiser les différentes promesses d’accompagnement dans le cadre du développement du Tourisme en RDC.
Au cours de leur visite, le Ministre leur a remis un dossier comprenant des projets pilotes, dans l’investissement en infrastructures et réhabilitation de sites touristiques, dans lesquels Solar City serait invité à participer dans le cadre de partenariats stratégiques et privilégiés avec les structures locales et autres opérateurs œuvrant dans ce secteur, avec le parrainage du Ministère du Tourisme. La visite s’est terminée par un échange de cadeaux des deux parties.

Read More

RDC-Tourisme : Le Ministre National met en place un cadre de concertation du tourisme.

Le ministre national du Tourisme, Yves Bunkulu a créé, avec l’appui de ses partenaires, le cadre de concertation du tourisme. C’était ce mercredi 16 décembre dernier au 2 ème jour des travaux du 1er Salon International du Tourisme à Kinshasa. C’est une première en République démocratique du Congo, que ce cadre voit le jour.

Le cadre de concertation du tourisme se présente comme un espace d’échange entre le Gouvernement central présenté par le ministère du Tourisme, les gouvernements provinciaux représentés par 26 ministres provinciaux en charge de Tourisme et les partenaires publics et privés au développement.

Ouvert ce mardi, le 1er Salon International de Tourisme se clôture ce jeudi au musée national de la RDC à Kinshasa

Read More

2 ème des travaux du salon international du tourisme. Yves Bunkulu a présenté la politique Nationale du tourisme aux différents experts et participants.

Au 2 ème jour du 1er salon international du tourisme de Kinshasa, la politique Nationale du tourisme a été présentée aux différent se experts et participants. Ce 16 décembre a été consacré essentiellement à la présentation de la politique Nationale du tourisme aux experts de l’organisation Mondiale du tourisme (UNWTO). Une organisation internationale qui a tout de même contribué positivement à l’élaboration de cette stratégie Nationale du tourisme lancée par le Ministre Yves Mbukuku.

Cette nouvelle politique Nationale du tourisme va permettre à la République Démocratique du Congo de disposer d’une vraie politique appropriée au développement du secteur du tourisme.

Ouvert le mardi 16 décembre au musée national par le chef de l’Etat, Félix Tshisekedi, le 1er salon international du tourisme va se clôturer ce jeudi 17 décembre par une soirée de gala à l’hôtel pullman.

Les travaux du 1er salon international du tourisme de Kinshasa ont été ouverts le mardi 15 décembre par le président de la République, Félix Tshisekedi.

Read More

Premier Salon International du Tourisme. Le Président de la République, Félix Tshisekedi a lancé les travaux ce mardi 15 décembre à Kinshasa.

Placé sous le thème « L’investissement et la promotion du tourisme en RDC », ce forum qui a été ouvert par le chef de l’État se présente comme un cadre d’échange, de réflexion, de partage d’expériences et de promotion des activités du tourisme en République démocratique du Congo. Le président de la République a exhorté les participants à « donner le meilleur d’eux-mêmes pendant ces deux jours des travaux (15 au 17 décembre 2020) afin de contribuer à la création des conditions propices au développement du secteur touristique en RDC ». Conscient de ce que représente le tourisme dans la vie d’une nation en tant qu’un puissant générateur des recettes et d’emplois, Félix Tshisekedi a cependant relevé une disparité par rapport aux résultats et performances récoltées sous d’autres cieux dans l’exploitation du secteur, lesquels, malheureusement, restent très faibles en RDC. Et pourtant, a-t-il indiqué, « il est clairement établi que le tourisme en RDC possède un énorme potentiel de transformation, de création d’emplois et de croissance lucrative ».

C’est pourquoi, a-t-il ajouté, « instruction avait été donnée en son temps au gouvernement d’en faire un pilier de la croissance économique en vue d’en tirer pleinement avantage ». « Il sied de tout mettre en œuvre pour que le tourisme puisse contribuer à l’émergence du Congo », a souligné le Chef de l’Etat.

Félix Tshisekedi a suggéré aux participants d’aborder, dans leurs réflexions, des questions relatives notamment aux enjeux sécuritaires, à la disponibilité des infrastructures touristiques, à la qualité du personnel et unités touristiques, à la diversification de l’offre touristique, aux investissements ainsi qu’à l’impact de la Covid-19 sur le tourisme. ” L’heure est venue pour les autorités publiques, le secteur privé et la société civile, d’apporter des réponses appropriées en vue de relever le défi du redécollage du tourisme en RDC”, a-t-il martelé, avant de plaider, par ailleurs, pour que le secteur touristique puisse recevoir une impulsion au plus haut niveau notamment par la mise en œuvre des projets structurants permettant de positionner la RDC comme un hub touristique mondial. D’où l’urgence de la mise en œuvre, par le Ministère de tutelle, de son Plan directeur national intégré du tourisme et de sa politique nationale du tourisme récemment finalisée.

Le Ministre nationale de Tourisme, Yves Bunkulu Zola a expliqué les efforts que son ministère a engagé afin de matérialiser la vision du chef de l’État Félix Tshisekedi, celle de faire du secteur du tourisme, l’un des piliers du développement de l’économie de la République démocratique du Congo. Dans son mot circonstance, Yves Bunkulu a déclaré que le Plan directeur de développement de tourisme en RDC qu’il a mis sur pied veut faire du pays l’un des 10 meilleurs destinations touristiques d’Afrique. Pour ce, ce plan directeur vise à mobiliser près de 2,5 millions de touristes à l’horizon 2025 et générer 2,2 milliards de dollars américains d’ici 2030 afin de créer 200.000 emplois.

“En vu de matérialiser la vision du chef de l’État Félix Antoine Tshisekedi à faire de tourisme un secteur de diversification économique dans notre pays, le ministère du tourisme s’emploit à porter les actions susceptibles d’entraîner le dynamisme nécessaire à l’essor du secteur de tourisme (…) ainsi pour y parvenir, le ministère du tourisme, avec le concours des partenaires notamment l’Organisation mondiale de Tourisme, la participation de toutes les provinces, a élaboré deux importants instruments de planifications de planification du tourisme à savoir : le plan directeur du tourisme ainsi que la politique et la stratégie nationale du tourisme.”, a déclaré Yves Bunkulu.

Et d’ajouter :

“À travers ces documents qui du reste seront au centre d’un séminaire lors de ce Salon, la République démocratique du Congo vise à devenir l’une des 10 meilleures destinations touristiques en Afrique d’ici 2030 et positionner le tourisme comme un des secteurs de croissance et diversification de l’économie. De plus, il compte d’ici 2030 à recevoir plusieurs milliers de touristes tout en mobilisant au passage 1.500.000 à l’horizon 2023 et 2.500.000 touristes à l’horizon de 2025. Le pays compte également à croître, à travers le plan directeur de développement de tourisme, sa capacité hôtelière à 30.000 lits sur la période allant de 2020 à 2030 sans oublier les investissements à la hauteur de 2,2 milliards de dollars dans la réhabilitation et développement des infrastructures touristiques en vue de créer plus de 200.000 emplois sur la même période.”

Pour atteindre ces objectifs, Yves Bunkulu a annoncé quelques actions qui sont déjà menées. Il s’agit de la reprise de la coopération dans le secteur du tourisme avec l’Afrique du Sud, l’Égypte, le Rwanda et dans les jours qui suivent la Turquie.

Selon les dernières statistiques de l’Organisation mondiale de tourisme (OIT), seulement 651 milles touristes ont visité la RDC soit une croissance de 35% au cours de 10 dernières années. Le 1er Salon International du Tourisme a pour objectif de faire de la République démocratique du Congo une des meilleures destinations touristiques d’Afrique.

Durant 3 jours soit jusqu’au 17, les participants vont réfléchir afin de trouver les moyens de promouvoir la destination RDC, réfléchir et d’échanger sur la valorisation et l’accessibilité de l’offre touristique pour enfin en dégager les opportunités d’affaires qui se présentent au pays.

Auparavant, le ministre du tourisme a esquissé la diversité culturelle, faunique et de flore dont regorge la RDC qu’il a considéré comme un « havre touristique hors concurrence ». La RDC, a-t-il déclaré, vise à devenir l’un des dix meilleures destinations touristiques en Afrique d’ici 2030 et à positionner le tourisme comme un des secteurs de croissance et de diversification de l’économie nationale.

La visite des stands, par le Chef de l’Etat qu’accompagnaient quelques officiels présents, a clôturé cette cérémonie chargée de signification.

Read More
Langues

Windows Lizenz Windows 10 Lizenz Office 2019 Lizenz Kaufen Office 365 kaufen Windows 10 Home kaufen Office 2016 kaufen lisans satın al office 2019 satın al follower kaufen instagram follower kaufen porno